Ordre Neckerales

Cet ordre, qui est aussi nommé Isobryales, est parfois intégré aux Bryales à cause de quelques caractéristiques du péristome, et parfois même aux Orthotrichales.

Mais les membres de cet ordre ont un habitus assez différent des membres de ces deux: Il s'agit de mousses pleurocarpes avec une tige principale rampant et des branches ascendantes ou pendantes. Les capsules sont assises aux bouts de branches courtes, et la seta est parfois très courte.

L'ordre consiste de nombreuses familles petites: Fontinalaceae, Hydropogonaceae, Cryphaeaceae, Leucodontaceae, Neckeraceae, Racopilaceae, Thamnobryaceae (Thamniaceae), Hypopterygiaceae, Climaciaceae, Phyllogoniaceae, Pterobryaceae und Meteoriaceae. J'ai certainement oublié quelques familles tropicales.

Fontinalaceae

Fontinalis antpyretica

Fontinalis antipyretica

Cette famille consiste de mousses, qui toutes vivent dans l'eau. Quelques espèces endurent une assèchement temporaire, mais la plupart vive ininterrompue submerge. Les plantes sont très grandes, dans la plupart 20-30cm longues.

Les cellules apicales, avec lesquelles les mousses croîtrent, gardent ses positions pendant la végétation. Ainsi les feuilles des mousses de cette famille sont trisériées (quelques espèces quinquefarié, je pense).

Les feuilles des plantes de cette famille sont pointues ovoïdes jusqu'aux lancéolées. Dans la plupart elles sont très carénées et creuses. Une nervure médiane existe ou n'existe pas. Le bord des feuilles est entier ou au plus édenté vers le bout. Les cellules sont prosenchymatiques. Beaucoup d'espèces ne devéloppent que très rarement les capsules. Plus souvent elles se propagent par des pousses rompues.

La famille consiste de 6 genres dans les régions avec un climat modéré ou frais de l'hemisphère du nord. En Europe elle est représentée par le genre Fontinalis avec environ 6 espèces, et le genre Dichelyma avec deux espèces. En Allemagne le dernier semblait disparu 1927, mais était recouvert 1996. Les plantes de Fontinalis deviennent plus rares, parce qu'elles dépendent des eaux pas polluées.

Cryphaeaceae

Cryphaea heteromalla

Cryphaea heteromalla

Ce sont des mousses, qui poussent dans la plupart sur l'écorce. Les tiges principales rampent sur le substrate, est les branches sont érigées et pas ramifiées jusqu'aux pennées.

Les feuilles sont pointues, creuses, et avec une nervure médiane. Les cellules sont rondes dans la partie antérieure des feuilles, et allongée dans la partie inférieure. Les capsules sont immergées dans les feuilles et couvertes d'une petite calyptra campanulée.

La famille consiste de 11 genres dans les régions plus chauds ou modérés. En Europe il n'y que 2 espèces. L'espèce Alsia abietina était utilisée en Californie comme emballage pour les légumes.

Leucodontaceae

Leucodon sciuroides

Leucodon sciuroides

La famille Leucodontaceae consiste de 9 genres, qui se trouvent dans les régions plus chauds ou modérés du monde. Il s'agit dans la plupart de mousses assez robustes, qui poussent sur l'écorce ou sur le rocher. Les tiges principales sont rampantes. Les branches sont peu ramifiées et érigé ou souvent pendantes.

Les feuilles sont dans la plupart ovoïdes ou ovoïdes lancéolées. Il y a des espèces avec une nervure médiane simple, sans nervure, avec une courte nervure double, ou avec plusieures nervures secondaires. Les cellules sont normalement rhombique dans la partie antérieure, et allongées dans la partie inférieure. Les cellules alaires sont parfois quadratiques.

Aucune espèce est vraiment commune dans l'Europe centrale. Le plus souvent on trouve Leucodon sciuroides dans les montagnes. Cette espèce est aussi montrée sur le dessin à droite.

Neckeraceae

Neckera complanata

Neckera complanata

Parmi toutes les familles de l'ordre la famille dénommante est très facile à raconnaître: Même que les feuilles sont arrangées en spirales autour des tiges, comme chez la plupart des autres mousses, les feuilles au-dessus et au-dessous sont apprimées, et les feuilles aux côtés sont contortées d'une façon, que toutes les feuilles sont perpenduculaires au lumière et les plantes sont aplaties. Sur le dessin à droite on voit une telle tige aplatie (de l'espèce Neckera complanata).

Les cellules du limbe sont courtes ou longues ovales, mais en tout cas glabres (pas papilleuses). Une nervure médiane existe ou n'existe pas.

Les membres de cette famille forment dans la plupart des gazons robustes, très ramifiés et très luisants sur l'écorce ou le rocher. En total il y a 11 genres, dont 3 se trouvent en Europe et 2 en Europe centrale.

Sur cette page il y a des photos du genre Neckera. Parfois on trouve aussi Homalia trichomanoides.

Racopilaceae

Aussi les plantes de cette famille sont normalement aplaties. Mais contrairement aux Neckeraceae ici les feuilles au-dessus et au-dessous, et aux côtés des tiges sont différentes: Les feuilles aux côtés sont assises à travers, denses et asymmétriques. Les feuilles au-dessus sont symmétriques et assises aux distances plus grandes.

Thamnobryaceae (Thamniaceae)

Thamnobryum alopecurum

Thamnobryum alopecurum

Les mousses de cette famille sont très dendroïdes: Il y a un axe principal rampant, dont les tiges ascendent. L'axe et la partie inférieure des tiges ne portent que les feuilles reduites en forme d'écailles.

Les feuilles des branches supérieures sont lancéolées, avec une nervure médiane et grossement serrulées. La nervure se termine devant le bout de la feuille. Les cellules sont rondes.

Je ne sais rien du nombre des genres de cette famille ou où elle se trouve. En Europe on ne trouve que le genre Thamnobryum avec 3 espèces. Sur Madeira et les îles Canaries il y a au moins une espèce de plus. Aussi le dessin à droite montre un membre de ce genre: Thamnobryum alopecurum.

Hypopterygiaceae

Comme les plantes des Thamnoybryaceae et des Climaciaceae aussi les plantes de cette famille ont un axe rampant sur le sol, dont des branches dendroïdes ascendent. L'axe et la partie inférieure des branches est couvert des feuilles en forme d'écailles petites. Le feuillage de la partie supérieure des branches est compliqué: Au côtés il y a deux séries (a chaque côté une) des feuilles grandes et étalées, mais il y a aussi des amphigastres plus petites, comme c'est le cas chez Selaginella.

Il y a toujours une nervure médiane. Les cellules des feuilles sont rondes, et les feuilles sont bordées des cellules allongées.

La famille a son centre de diversité sur Malaisie et au Asie du sud, mais se trouve dans tous les régions tropicals du monde. Une espèce d'Australie et d'Océanie était importée aux serres de l'Europe et se trouve très rarement en plein air dans Portugal. Il s'agit d'une famille avec environ 7 genres, dont 160 espèces sont décrites. Mail il paraît, que beaucoup d'espèces sont identiques. Une mongraphie récente ne compte que 21 espèces (Hans Kruijer - Hypopterygiaceae of the World; Published by The National Herbarium of the Netherlands; Monograph, 2002; 388 pp., with line drawings and distribution maps ISBN 90-71236-51-X).

Climaciaceae

Climacium dendroides

Climacium dendroides

Cette famille ne consiste que du genre Climacium avec 4 espèces en total. Elles ont un axe rampant comme un rhizome, et des branches robustes et dendroïdes.

D'autres informations se trouvent dans le fichier sur la seule espèce d'Europe centrale: Climacium dendroides, que montre aussi le dessin à droite.

Pterobryaceae

De cette famille je ne sais rien qu'elle contient l'espèce Myurium hochstetteri, qui se trouve sur Madeira et les îles Canaries, et très rarement à la côte de l'ouest de l'Irlande et de l'Écosse.

Meteoriaceae

Cette une famille avec beaucoup d'espèces tropicales, qui poussent dans la plupart pendantes de l'écorce. En Europe il n'y a que une espèce, qui se trouve près de quelques fontaines thermiques sur les îles Lipariques(?) (près de Sicile).

by Michael Becker, 4/2001. Traduit: 5/2002
Dernière modification: 5/2002.